Jeux olympiques 2022 à Pékin : des entreprises suisses contribuent à la conception du site

Dans le cadre d’un concours lancé par le comité d’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022, quatre entreprises suisses ont créé en 2017 un design, en forme d’anneau, qui a été repris pour la construction du site des épreuves nordiques. Le site est un projet unique, riche en symboles et en esprit d’innovation suisse.

Aujourd’hui, le monde entier a déjà les yeux rivés sur le site des Jeux olympiques de 2022 : l’agglomération de Pékin accueillera le monde des sports d’hiver en tant que ville hôte. Comme pour les Jeux d’été de 2008, le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Pékin 2022 a misé sur la coopération internationale pour la conception des infrastructures. Et cette fois encore, les planificateurs suisses ont joué un rôle central. Dans le cadre d’un concours international d’idées auquel ont participé des équipes de design du Canada, d’Australie, de France, de Finlande et de Suisse, la contribution suisse à la planification des sites d’accueil pour le saut à ski, le ski de fond et le biathlon a convaincu les jurés du Comité olympique. Sous la direction du projet de Generis AG, les architectes, ingénieurs et économistes des sociétés Fanzun AG, Küchel Architects et BG Ingénieurs Conseils SA ont élaboré de concept de « l’anneau ».

Proposition de l’équipe suisse à l’occasion du concours :

``L'anneau``, un centre sportif d'avenir

Inspirée par les anneaux olympiques, l’équipe de projet suisse a développé un concept et un design qui ont impressionné le Comité olympique : « l’anneau », construction fonctionnelle sous forme d’un anneau olympique, se réfère symboliquement, en combinaison avec le tremplin de ski – qui a été modelé d’après le battement d’ailes d’un oiseau – au « nid d’oiseau » de Pékin, dans lequel a déjà eu lieu la cérémonie d’ouverture des Jeux de 2008. L’équipe de projet souhaitait ainsi établir un lien fort avec l’histoire tout en créant un symbole qui pourrait être un puissant moteur pour le développement post-olympique de toute la région du nord de Pékin.

L’architecture a été entièrement guidée par le principe de durabilité et complétée par un concept de circulation et de sécurité sophistiqué. L’idée était que « l’anneau » puisse s’établir comme un centre sportif moderne à caractère événementiel, même après les Jeux olympiques.

Les Jeux olympiques d'hiver approchent

Aujourd’hui, à l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver, le site que nous aurons l’occasion de voir ce week-end porte indéniablement les idées de la contribution suisse au concours d’idées et remplit les créateurs suisses de fierté.

À propos du consortium

Pour les entreprises suisses Generis AG, Fanzun AG, Küchel Architects et BG Ingénieurs Conseils, le concours du Comité olympique a été une expérience unique. Les exigences les plus élevées ont dû être satisfaites dans des délais très serrés. Des idées centrales du projet suisse ont été prises en considération par le Comité olympique lors de la réalisation et contribuent ainsi à ce que les Jeux olympiques de 2022 à Pékin soient pour les sportifs et les visiteurs, notamment grâce à l’expertise suisse, une expérience unique, riche en émotions, qui marquera durablement la région.

Le projet ainsi construit :

X
X