Chantier Ivry/Paris XIII – Bilan de mi-parcours positif

Le centre de valorisation des déchets ménagers à Ivry/Paris XIII est en pleine transformation. Après la phase de génie civil en 2020, ce sont à présent les travaux de « process », sous la coordination de BG Ingénieurs Conseils, qui ont démarré.

2021 ouvre une nouvelle séquence sur le chantier de transformation d’Ivry/Paris XIII. La phase principale de génie civil est achevée. Place maintenant aux travaux de montage des équipements constitutifs du procédé de traitement et de valorisation des déchets. L’ensemble de ces équipements, plus communément appelé « process » est composé des principaux éléments suivants : les fours, les chaudières, les filtres à manches, les réacteurs catalytiques, le Groupe Turbo-Alternateur ou encore les aérocondenseurs. Une fois ces éléments assemblés et connectés entre eux, les premiers essais à froid pourront débuter à l’automne 2022 et les essais à chaud mi-2023.

Maître d’œuvre général, BG Ingénieurs Conseils est chargé de la coordination des entreprises du Groupement IP13, pour le compte du Syctom, l’Agence métropolitaine des déchets ménagers. Au sein du groupe, BG pilote notamment la cellule de synthèse sous BIM et est responsable de l’OPC et de la coordination interdisciplinaire.

De plus, BG Ingénieurs Conseils, dans son rôle de coordination des travaux, encadre l’arrivée du « process » qui a nécessité l’installation de deux grues à flèche relevable à forte capacité de levage (jusqu’à 96 tonnes). Elles seront utilisées pour la mise en place des éléments très volumineux du procédé de traitement des déchets comme les fours-chaudières, la cheminée et les équipements de traitement des fumées ainsi que pour le levage et la pose des éléments de charpentes métalliques supportant ces équipements (illustrations en pages 10 et 11 du magazine Transfomag).

Un chantier d’exception exploité en continu

Afin de garantir la continuité du service public de traitement des déchets ménagers, l’usine actuelle fonctionne en parallèle avec la nouvelle unité. « Cela implique une planification en amont encore plus précise que s’il s’agissait de construire en partant de zéro », indique Franck Le Flohic, Chef d’Unité Environnement et Gestion des Déchets et responsable du chantier pour BG. « L’ensemble de l’ouvrage a été conçu en BIM, permettant aux acteurs du projet de travailler de façon concertée et collaborative. Nous sommes aux côtés du Maître d’Ouvrage pendant toutes les phases du chantier, depuis la construction de la nouvelle unité de valorisation organique et énergétique, sa mise en service industrielle et son exploitation, jusqu’à la déconstruction de l’usine existante. »

La nouvelle unité permettra de réduire les rejets atmosphériques, les odeurs, le nombre de camions en circulation, la consommation d’eau, le bruit et de soutenir la biodiversité grâce à des toits végétalisés et un éclairage adapté.

Maître d’Ouvrage

Le Maître d’Ouvrage est le Syctom, un établissement public chargé du traitement et de la valorisation des déchets ménagers de 85 communes d’Île-de-France : Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Yvelines. Il est au service de 5,8 millions d’habitants, soit la moitié de la population francilienne.

Le Groupement IP 13 

Le Groupement IP13 a été désigné en 2015 attributaire du dialogue compétitif lancé par le Syctom pour la conception, la construction et l’exploitation du centre de valorisation des déchets ménagers à Ivry-Paris XIII. Conduit par la société IVRY-PARIS XIII (Groupe Suez), le groupement se compose des sociétés IVRY-PARIS XIII (mandataire) / Eiffage GC / CHANTIERS MODERNES Construction / HITACHI ZOSEN INOVA / VINCI ENVIRONNEMENT / GTIE INFI / FAYAT ENERGIE SERVICES / AIA Life Designers et BG Ingénieurs Conseils.

Les étapes du chantier Ivry/Paris XIII

La construction de la nouvelle unité de valorisation énergétique du centre de valorisation des déchets ménagers à Ivry/Paris XIII a commencé en 2018. En remplacement de l’unité existante, la nouvelle unité transformera les 350’000 tonnes d’ordures ménagères produites chaque année par 1,4 million d’habitants en énergie de récupération. Sa capacité d’incinération sera réduite de moitié, compte tenu des perspectives d’amélioration du tri des déchets recyclables et de la collecte des biodéchets, obligatoire dès fin 2023. Collectés séparément des ordures ménagères, ces déchets seront valorisés par compostage ou par méthanisation. La mise en service industrielle interviendra au début de l’année 2024. C’est à cette échéance que l’usine actuelle sera mise définitivement à l’arrêt pour être ensuite déconstruite.

PHOTOS : © syctom | © Franck Badaire – Thomas Guyenet

X
X