Les études de la 3ème correction du Rhône à St-Léonard (Valais) sont lancées !

La 3ème correction du Rhône demeure le plus grand projet de protection contre les crues de Suisse. En jeu, la mise en sécurité de quelques 100’000 personnes et la prévention de dégâts potentiels estimés à env. 20 milliards de francs, sur un tronçon long de 160 km. BG est présent depuis le début et vient de lancer les études dans la région de St-Léonard, l’un des premiers points de débordements du Valais Central en cas de crue.

L’aménagement des cours d’eau n’est pas une affaire simple. Il s’agit d’atteindre l’équilibre délicat entre la protection des personnes et des infrastructures d’un côté et la protection de la richesse écologique du cours d’eau de l’autre, tout en permettant ses usages par la population. La forte canalisation des cours d’eau assure la sécurité vis-à-vis des inondations mais nuit aux milieux écologiques y résidant. Toutefois, rendre au cours d’eau sa totale liberté naturelle, peut être risqué et doit être étudié avec précaution.

Le Rhône valaisan – l’axe nourricier de la plaine

 

Les crues de 1987, 1993 et 2000 du Rhône en Valais ont démontré que le risque d’inondation dans la vallée était réel. Avec le réchauffement climatique et les phénomènes météorologiques associés, les débits de crues augmentent, d’où la nécessité de trouver une solution pérenne, associant protection contre les crues et remise en valeur écologique du cours d’eau.

L’objectif de la 3ème correction est d’assurer que le futur Rhône remplisse ses fonctions en termes de sécurité (protection de la plaine contre les inondations), environnement (améliorer les valeurs écologiques du cours d’eau, afin de répondre aux exigences légales) et aménagement du territoire (préservation de la ressource hydraulique et hydroélectrique, paysage, valorisation d’usages de loisir, etc.).

 

Mesure anticipée à St-Léonard

 

Le tronçon de 1.8 km de long en amont de l’embouchure de la Lienne fait l’objet d’une mesure anticipée, au vu des importants dégâts potentiels en cas de crue centennale du Rhône. Le groupement pluridisciplinaire MALEO, formé par les bureaux BG, Gruner, CSD et Azur, est en charge de concevoir les mesures d’aménagement, de l’avant-projet détaillé jusqu’à la réalisation.

BG pilote cette nouvelle mesure en conduisant le projet et l’équipe pluridisciplinaire, dont les spécialistes BG chargés d’assurer la conception hydraulique pour les affluents ainsi que la géotechnique des digues et la gestion des matériaux. L’élargissement prévu en rive droite, combiné au renforcement de la digue existante en rive gauche et à un abaissement à terme du fond du lit, permettra de répondre aux enjeux du projet en termes de protection contre les crues, environnement et usages par la population.

Après la collecte des données de base, l’analyse de l’état actuel, la définition des objectifs et méthodologies pour y répondre dans chaque domaine, et le lancement d’investigations complémentaires, le groupement s’attaque désormais à la conception proprement dite au stade d’avant-projet.

Une équipe pluridisciplinaire

 

Un grand merci à la trentaine de personnes activement impliquées au sein du groupement MALEO piloté par Marion Bourgeois, et à ses collègues de la cellule de conduite : Constance Jaillet (BG), Thomas Michaud (Gruner),Tamara Ghilardi (CSD) et Magali Moreillon (Azur).

Et bien sûr merci également au Service des Dangers Naturels (SDANA) Section Rhône et Léman pour sa confiance en tant que maître d’ouvrage !

 

Pour aller plus loin 

Armé de son expérience de longue date, BG Ingénieurs Conseils maîtrise cet équilibre et tout ce qu’il requiert pour l’atteindre en termes de connaissances techniques, administratives et législatives. Véritable projet transversal, la 3e correction du Rhône implique trois unités de BG, à savoir EES, IGSE et BMS, ainsi que toute une équipe de collaborateurs et collaboratrices : Marion Bourgeois, Constance Jaillet, Céline Delaloye, Irene Samora, Khalid Essyad, Vincent Dehail, Patrick Heck, Valentin Sahli et Robin Chabloz.

 

X
X