Voir le bout du tunnel – l’aménagement hydroélectrique de la Sarenne progresse avec la sortie du tunnelier Gaia

Un projet hydroélectrique alpin d’envergure

Au cœur de l’Isère, BG Ingénieurs Conseils a été mandatée par la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) pour réaliser les prestations de maîtrise d’œuvre, de la conception à la réalisation, de l’aménagement hydraulique de haute chute (735 mètres) du torrent de la Sarenne.

Afin de produire environ 35GWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique de 16 000 habitants, le chantier de construction de la centrale hydroélectrique de la Sarenne a démarré en janvier 2021 et doit durer 36 mois. Cet aménagement est composé de plusieurs ensembles :

  • La prise d’eau réalisée à Huez, à 1 456 mètres d’altitude, qui enverra l’eau dans des conduites forcées après élimination des matériaux non désirés tout en permettant aux poissons de remonter le courant et aux sédiments de s’écouler, respectivement via une passe à poissons et une passe à graviers ;
  • Le chemin d’eau, mesurant 3 660 mètres, composé de 2 tronçons souterrains séparés d’une plateforme intermédiaire ;
  • La centrale de Bourg d’Oisans avec une puissance équipée maximale de 11 MW, à 721 mètres d’altitude, dont l’un des bâtiments abrite les groupes de production et l’autre le poste d’évacuation d’énergie.

La partie souterraine de l’aménagement est réalisée par un groupement d’entreprises constitué de Spie Batignolles GC, COGEIS et Edilmac. Le génie civil extérieur a été attribué à Eiffage GC et les équipement hydro électro mécaniques sont réalisés par Actemium.

S’adapter à son environnement

Après un trajet de 2,3 km à une pente de 21%, le tunnelier à roche dur surnommé Gaia, en référence à la déesse de la Terre, est sorti de terre le 9 juin 2022 après avoir réalisé, à une cadence soutenue, une galerie de 4,2 mètres de diamètre. Capable d’une poussée maximum de 870 tonnes grâce à 2 vérins et 8 grippeurs, il a été reconditionné pour être entièrement adapté au creusement dans un environnement amiantifère.

Le projet est réalisé en mettant un point d’honneur à respecter la biodiversité et l’environnement montagnard de la région. Pour cela, plusieurs mesures ont été appliquées :

  • La remise en état des parcelles à la fin des travaux ;
  • La revégétalisation des sites ayant été modifiés durant les travaux, en dehors des périodes de nidification et de reproduction ;
  • La réduction de l’impact des aménagements sur la vie du torrent via la passe à poissons qui permet notamment à la truite Fario de le remonter, et la conservation d’un débit réservé pour garantir une continuité entre l’aval et l’amont du site de prise d’eau.

Le Groupe BG s’engage de nouveau dans la réalisation d’un projet à la conscience environnementale forte, tourné vers la production d’énergie renouvelable.

Les représentants des différents acteurs du projet : Laurent Chantron (BG), Magali Neymarc (CNR), Daniel Jouve (CNR), Alexandre Schotter (Spie Batignolles GC) et Flavio Bertino (COGEIS)

Le tunnelier Gaïa montre sa tête à Huez, le 9 juin 2022

Le personnel des entreprises Spie Batignolles GC et COGEIS devant le tunnelier.

X
X