Mobilité douce à Toulouse : BG lauréat du concours de la Passerelle Empalot, réservée aux piétons et aux cyclistes

Dans le cadre de l’aménagement du Grand Parc Garonne, la métropole de Toulouse a pour objectif de transformer l’île du Ramier, poumon vert de la cité, en un vaste parc urbain au cœur de la ville.

Il s’agit de « renaturer l’île du Ramier dans le cadre du Grand Parc Garonne et d’en faire le puits d’oxygène de la métropole, grand comme 30 fois le Jardin des Plantes. »  Jean-Luc Moudenc, maire de la ville

Après la démolition du parc des expositions en 2020 et l’annonce de la plantation de 3000 arbres sur l’île, c’est le concept de mobilité et des accès au Grand Parc Garonne qui est mis en cohérence avec ce grand projet d’aménagement.

« Ce poumon vert au cœur de la Ville rose doit être accessible au grand public par modes doux, l’île étant encore trop souvent envahie par les véhicules », poursuit le maire de Toulouse. « Nous avons décidé de relier l’île avec quatre ponts réservés aux piétons et aux cycles avec séparation des flux pour éviter tout conflit entre marcheurs et cyclistes ».

Réponse au concours pour la conception-construction

Ces quatre ponts verront le jour jusqu’en 2026 selon les premières prévisions et les deux premiers (Empalot et Rapas) déjà avant 2024. Dans ce contexte, la ville a lancé en 2021 le concours la conception-construction de la passerelle Empalot pour le franchissement de la Garonne, permettant aux piétons et adeptes de la mobilité douce de se rendre dans ce parc urbain. Et c’est le groupe Garonne Nature emmené par GTM (groupe Vinci), avec BG Ingénieurs Conseils pilote du sous-groupement de maîtrise d’œuvre, qui a été déclaré lauréat de ce concours début février 2022.

Le projet de construction dévoile une passerelle haubanée de près de 200 m de long avec une travée principale de 140 m de portée et un caisson métallique de largeur utile de 5 m, ainsi que 2 rampes dont une structurelle en béton armé de 60 m de long en prolongation de la passerelle. Cette largeur est nécessaire pour assurer la cohabitation des piétons et des vélos. C’est la solution primée pour résoudre un système d’équations avec de nombreuses inconnues : Architecture – Structure – Méthodes – Coût – Planning !

L’île du Ramier est connue des habitants de la ville, des touristes, des visiteurs mais surtout des supporter des équipes de foot et de rugby Toulousaines car elle abrite le stadium, grande enceinte sportive polyvalente, qui verra à l’été 2023 la coupe du monde de Rugby.

BG Ingénieurs Conseils va assurer la maitrise d’œuvre intégrée de la réalisation. C’est avec les yeux qui brillent et beaucoup d’enthousiasme que le Groupe BG s’engage dans ce nouveau challenge.

Mandataire : GTM
Architecte : LAVIGNE CHERON
Maitrise d’œuvre : BG, MATIERE FREYSSINET, Architectes IDP, Paysagiste APUC BETEM

X
X