Passer à des véhicules propres : la stratégie verte de Romande Energie

Soucieuse d’amener sa pierre dans la lutte contre le réchauffement climatique, Romande Energie souhaite renouveler son parc de véhicules pour passer à une énergie plus propre. Pour ce faire, l’entreprise a demandé au Groupe BG de rédiger une stratégie électromobilité.

Premier fournisseur d’électricité de Suisse Romande, Romande Energie compte 880 collaborateurs et un parc automobile de 600 véhicules. Afin de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et dans le but de développer une stratégie de mobilité en cohérence avec son cœur d’activité, sa direction a décidé de moderniser progressivement son parc de véhicules, en renonçant progressivement à l’énergie thermique pour passer à l’électromobilité.

Ce chantier est complexe. Et coûteux : « Avec un prix moyen de 30 000 francs par véhicule, cette transformation exige un investissement considérable », explique Reto Graf, chef d’Unité Infrastructures de Transports et de Mobilité au sein de BG. C’est pourquoi la société morgienne a fait appel à l’expertise de BG afin de l’aider à dessiner puis à implémenter sa stratégie pour l’acquisition de nouveaux véhicules. Parmi les critères de décision centraux, il y a la question de l’autonomie des véhicules, la disponibilité des bornes de recharge et le temps de recharge. « Ce dernier critère est de taille, car ce temps de recharge peut atteindre deux à trois heures pendant lesquelles le collaborateur est immobilisé », commente Reto Graf. Cette perte de productivité représente un coût supplémentaire. Il est donc essentiel que cette stratégie soit au plus proche des besoins de l’entreprise et de ses collaborateurs.

Afin d’évaluer tous ces facteurs en amont, BG a initié une série d’essais sur une dizaine de véhicules électriques, avec 75 collaborateurs de Romande Energie jouant le rôle de testeurs. « Pour obtenir une prise de température équilibrée, notre échantillon comprend des testeurs de tous les horizons professionnels, ayant des usages extrêmement variés, de dix km à plusieurs centaines de km par jour », poursuit l’ingénieur. À chaque fin de semaine, il va collecter leurs impressions et commentaires.

Une fois ces données réunies, débutera la seconde phase du projet, à savoir la rédaction de la stratégie électromobilité. « C’est là que notre savoir-faire et notre valeur ajoutée entrent en ligne de compte, reprend Reto Graf. Nous devons prévoir comment ces technologies et leur marché évolueront à l’avenir ». Sachant que les groupes automobiles dépensent des milliards pour développer des véhicules plus performants, on peut s’attendre à ce que leur prix baisse et qu’il devienne même inférieur à celui des voitures thermiques. D’autre part, Tesla est en train de mettre au point une voiture avec une autonomie de 800 kilomètres. Et si actuellement, la recharge doit se faire aux bornes dont on possède une carte client, bientôt l’utilisateur pourra utiliser directement sa carte de crédit. Ces éléments figureront dans la stratégie et serviront de base pour les décisions à venir.

Les essais ont duré jusqu’à fin janvier 2021 et la stratégie sera validée dans un deuxième temps, pour une implémentation dès 2022. La mise en place se fera par étapes. Pour Romande Energie, les avantages d’une telle stratégie résident principalement dans la réduction des émissions de CO2 et dans une amélioration du confort avec des véhicules plus silencieux et agréables à conduire. Sans parler des gains financiers à moyen terme. Car si la voiture électrique coûte plus cher, l’énergie moins onéreuse et la maintenance, plus simple que celle d’une voiture thermique, viendront compenser l’investissement initial.

Ce projet rejoint une initiative très similaire au sein de BG, qui procède également à une décarbonisation de sa flotte de véhicules. Des valeurs de durabilité partagées donc avec Romande Energie .

(Article tiré du BG Magazine 2021, version actualisée sur le site)

Wir sind für Sie da! Kontaktieren Sie uns.

Nehmen Sie mit einer unserer Niederlassungen Kontakt auf.

Wir sind in verschiedenen Städten in der Schweiz, in Frankreich, Portugal, Italien und Algerien vertreten. Kontaktieren Sie eine unserer Niederlassungen.

Melden Sie sich für unseren Newsletter an.

Bleiben Sie auf dem Laufenden über die aktuellen Nachrichten und jüngsten Projekte der BG-Gruppe, und erhalten Sie die neuesten Artikel in Zusammenhang mit unseren Sparten:

X
X