Portefeuille Description

Éviter des déversements dans nos cours d'eau pour préparer les JO et ravir la population

Les Jeux olympiques sont des catalyseurs de développement pour les villes qui les accueillent. Si auparavant les structures étaient construites sans penser à leur impact environnemental et leur utilisation post-épreuves, Paris 2024 souhaite aujourd’hui investir dans des projets prévus pour durer et qui soutiennent son rayonnement international.

Maître de l'Ouvrage / Mandant / Client

SIAAP

Proposition de valeur du Groupe BG :

BG agit en tant que AMO et AMOE pour la création de 3 ouvrages et les canalisations de liaison associées pour éviter de déverser en MARNE

Collaboration

SIAAP DSAR, SIAAP DT, SIAAP MAV, DEA (Direction de l’eau et de l’assainissement), Technosol (géotechnique)

Maitre d'œuvre/mandat/client:

DEA (Direction de l’eau et de l’assainissement)

Profiter des ressources naturelles

Le marathon de natation des Jeux Olympiques est une épreuve de 10 kilomètres qui s’effectue en milieu naturel. Afin de tirer profit de la Seine, véritable vitrine de la capitale pour tous les spectateurs, en partant du Pont d’Alexandre III, il a été prévu qu’elle accueille cette course.

Il reste pourtant un point à corriger : le respect des critères microbiologiques (E. Coli et entérocoques intestinaux), relatifs à la qualité des eaux de baignade concernant la Seine, et la Marne qui s’y déverse.

Une question de volume

En tant qu’assistant à la maîtrise d’œuvre, BG Ingénieurs Conseils prend part à la création d’un siphon de 600 mètres passant sous le lit de la Marne, dont le rôle sera d’augmenter les capacités de volume d’eau transportés depuis un collecteur à Neuilly-sur-Marne vers une station d’épuration à Noisy-le-Grand. À terme, cette installation permettra de :

  • Minimiser le nombre d’événements de déversement dans la Marne en supprimant ceux dus aux petites pluies, sur la période de juin à septembre. À noter que par temps sec et pour les fortes pluies, le siphon ne sera pas alimenté, mais qu’il n’est pas la seule voie que peuvent emprunter les eaux usées vers la STEP ;
  • Rendre la baignade possible dans 95% du temps entre juin et septembre ;
  • Participer à l’amélioration durable de la qualité des masses d’eau.

Dans le cadre de ce projet, le Groupe BG a participé à la réalisation :

  • Du puits en amont du siphon, équipé d’une vanne qui détournera une partie des effluents vers le siphon selon les conditions (pluie, période) ;
  • D’un puits intermédiaire à la fonction multiple : la mise en œuvre du micro-tunnelier pour réaliser le siphon, le transit des effluents du puits amont vers le puits aval, la vidange du siphon ainsi que son fonctionnement inverse par pompage ;
  • Du puits en aval du siphon, qui collecte les effluents en provenance du puits intermédiaire vers la STEP.

Pensé pour la bonne tenue d’une compétition sans pareil, ce projet va aussi permettre à la population de régions densément peuplées d’apprécier la présence de fleuve pour le moment peu mis en valeur, mais au potentiel considérable.

Nous sommes à votre service. Contactez-nous !

Contactez l'une de nos agences

Nous sommes présents dans différentes villes, en Suisse, en France, au Portugal, en Italie et en Algérie. Contactez l’une de nos agences.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informé au sujet des dernières actualité du Group BG, de ses plus récent projets et recevez les derniers articles en lien avec nos secteurs :

X
X