« BG est une entreprise qui m’a donné ma chance, qui a su m’accompagner et m’écouter quand j’en avais besoin »

Il termine sa deuxième année d’alternance chez BG en septembre avec l’unité EFR à Lyon, voici Martin THIERRY qui nous parle de ses projets, de ses passions et son expérience chez BG :

Présente-toi en quelques mots…

Je suis Martin THIERRY, j’ai 20 ans et je viens de Chambéry. Je suis arrivé en alternance chez BG en novembre 2020 auprès de l’unité IGOF. Pour ma deuxième année, j’ai changé d’unité et travaille maintenant avec EFR.

Parle-nous de ton parcours…

Après un baccalauréat Scientifique SI (Sciences de l’Ingénieur), j’ai fait un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) Génie Civil à Chambéry où la deuxième année pouvait se faire en alternance. Je suis arrivé chez BG en 2020, dans l’unité IGOF en tant que dessinateur-projeteur. J’ai ensuite poursuivi par une licence professionnelle Droit et Techniques des Réseaux Hydrauliques qui se faisait également en alternance. Mon ancienne cheffe d’unité, Nathalie Monin, a accepté de transmettre ma candidature à mon maître d’apprentissage actuel, Fabrice Bouvard, pour que je puisse intégrer l’unité EFR et continuer mon parcours chez BG. Je travaille encore en tant que dessinateur-projeteur, tout en essayant de me diversifier.

Pourquoi l’alternance ?

J’ai choisi l’alternance par rapport à l’expérience, car en sortant d’une école d’ingénieurs, les entreprises ont tendance à demander une expérience sous peine d’être moins intéressées par notre profil. Je voulais entrer dans le vif du sujet et avoir beaucoup de pratique et non plus uniquement des cours. L’alternance me permet cela avec 14 semaines complètes de cours, réparties sur l’année. Cela me permet de passer au beaucoup de temps en entreprise, ce que j’apprécie fortement. Il y a également l’aspect financier qui rentre en jeu lorsqu’on fait une alternance.

Tes deux années d’alternance s’achèvent chez BG, que prévois-tu pour la suite ?

BG est une entreprise qui m’a donné ma chance, qui m’a accompagné et m’a écouté quand j’en avais besoin. En effet, ils ont répondu favorablement à mes demandes concernant mon changement de domaine d’activité et également lorsque j’ai souhaité élargir mes connaissances en allant sur le terrain par exemple. BG m’a apporté des connaissances, du réseau, de la maturité et de la sociabilisation, c’est également pour moi la liberté dans nos mouvements, la flexibilité.

J’intègre prochainement l’Institut Mines-Télécom (IMT) Nord Europe à Valenciennes où j’effectuerai mes trois prochaines années en Génie Civil et Ferroviaire. Ce parcours se fait également en alternance. Après deux ans chez BG, je vais découvrir une autre organisation, la SNCF à Marseille, pour diversifier mes expériences.

Tu avais commencé avec le génie civil, puis l’hydraulique et tu retournes finalement vers ton premier choix ?

Le génie civil a toujours été mon choix de prédilection. En sortant de mon DUT, je voulais d’abord entrer en école d’architecture. Cette voie n’ayant finalement pas été faisable, j’ai opté pour une licence professionnelle (qui se fait en un an) afin de ne pas faire une pause dans mes études. Il y avait deux choix possibles pour cette licence et l’hydraulique était celle qui m’intéressait le plus. Pour la suite de mes études, j’ai décidé de retourner vers le génie civil, ce qui me plaît réellement. Mais je suis content d’avoir eu l’opportunité d’étoffer mes connaissances sur un autre sujet. Elles pourront d’ailleurs me resservir car j’ai notamment pu travailler sur des logiciels pas uniquement utilisables pour l’hydraulique.

Sur quels projets travailles-tu chez BG ?

Il y a deux grands projets que je suis depuis mon arrivée chez EFR : un à Marseille avec la Cité Scolaire Internationale et l’autre à Saint-Genest-Lerpt pour la création d’un BSR (Bassin de Stockage Restitution) et d’un réseau de transfert des effluents vers la STEP de Furania. Je fais également des interventions ponctuelles sur d’autres projets au gré des demandes de mes collègues. Cette année, j’ai demandé à aller sur le chantier pour voir la partie concrète et acquérir les compétences qui me manquent sur le terrain. J’ai donc pu voir les intervenants, comment ils travaillent, comment se passe l’avancement d’un chantier etc.

Tu viens de Chambéry mais tu auras fait tes deux années d’alternance à Lyon, pourquoi ?

Je suis venu à Lyon tout d’abord pour prendre mon autonomie en partant de chez mes parents à Chambéry. Le poste proposé par BG était basé à Lyon et j’y suis resté afin de poursuivre ma formation et aussi pour la vie estudiantine. J’aime beaucoup être ici même si je retourne assez régulièrement à Chambéry, où j’ai vécu depuis mes 5 ans, pour profiter du cadre et des montagnes.

Comment occupes-tu tes weekends à Chambéry ?

Je fais beaucoup de sport : je skie, toutes les sortes de ski : ski de piste, ski de fond, ski de randonnée. Je fais également beaucoup de vélo et ai investi récemment dans un vélo de route. Mon père nous a toujours emmené en randonnée, j’ai donc l’habitude d’en faire régulièrement même si, maintenant je fais un peu plus ce que je veux (rires).

Tu aimes faire du sport – as-tu d’autres passions ?

J’ai fait pas mal d’autres sports en club comme le hockey, le basket ou encore du football américain. Je suis également un très grand fan de mangas et d’animés. Je dessine d’ailleurs dans le style manga et également le style réaliste. J’ai déjà pu aller au Japon, un voyage qui m’a beaucoup marqué et où j’aimerais retourner, notamment dans le cadre de mes études. Je me documente beaucoup sur ce pays car beaucoup de monde a tendance à l’idéaliser avec les mangas, mais la réalité est une autre, car la mentalité n’est pas la même qu’en Europe. Les conditions de travail sont dures et les Japonais sont régis par des règles sociales qui sont bien loin des nôtres. Cela peut donc amener à des situations très inconfortables pour nous, européens.

Et une dernière question, le meilleur manga selon toi ?

C’est One Piece (sourire).

 

​​​​​​​Photos : Toutes les images ont gentiment été fournies par Martin. La photo de couverture a également été prise lors de son
voyage au Japon.

« BG m’a apporté des connaissances, du réseau, de la maturité et de la sociabilisation, c’est également pour moi la liberté dans nos mouvements, la flexibilité« 

Le football américain, une de ses passions.

Un extrait de son voyage au Japon.

Un de ses dessins.

X
X