Une métamorphose hospitalière au coeur de Paris

Mondialement connu, l’Institut Curie à Paris va s’agrandir d’ici quatre ans. BG participe à la réalisation d’un chantier à forte empreinte environnementale.

En tête des plus grands centres européens de lutte contre le cancer et jouissant d’une renommée internationale de longue date, l’Institut Curie s’adapte au changement. BG fait partie de l’équipe des mandataires lauréate du concours. Le Groupe prend en charge l’entier de l’ingénierie et accompagne ses architectes partenaires Art&Build et A26. Le projet se compose d’une extension couplée à une métamorphose du site afin d’héberger de nouveaux services et rendre l’ensemble plus aéré, harmonieux, lisible et bien sûr plus fonctionnel encore qu’aujourd’hui. Au cœur du 5e arrondissement de Paris, l’Institut pourra continuer ainsi de mener à bien ses trois missions : recherche, conservation et transmission des savoirs, ainsi que soins en cancérologie. Le centre dispose de moyens diagnostiques (imagerie, biologie) ainsi que thérapeutiques (chirurgie, radiothérapie).

«Après avoir rendu le diagnostic puis déposé le permis de construire, l’année 2020 est consacrée aux études et à la conception de ce projet», explique Xavier Rich de BG, responsable du groupe des managers de projet pour le domaine du Bâtiment en France. Budgété à 36 millions d’euros HT, ce chantier débutera en 2021 et durera deux ans et demi environ.

Bâti prolongé d’une aile

«Nous procédons ici à un redimensionnement complet de tous les services hospitaliers de l’Institut Curie, ce qui n’est pas une mince affaire», décrit l’expert de BG. Les architectes prévoient notamment de prolonger la structure actuelle par l’édification d’une aile à l’extrémité de laquelle une nouvelle entrée débouchera sur la rue Gay Lussac, un espace à forte densité urbaine.

Ce lieu d’accueil et d’accompagnement sera fortement végétalisé et le sentiment de bien-être renforcé par l’utilisation de matériaux naturels comme le bois. La proximité avec l’environnement naturel sera encore privilégiée avec l’émergence de patios et terrasses suspendues bercés de lu-mière naturelle.

Les flux de personnes et les accès à l’intérieur de l’Institut sont également revisités et améliorés. La conception d’une «rue intérieure» doit faciliter par exemple la liaison entre les deux entrées, la première donnant déjà côté rue d’Ulm. Des espaces adaptés favorisent communication et convivialité.

Maîtrise accrue avec le BIM

Ce redimensionnement concernera autant les secteurs d’hospitalisation conventionnelle qu’ambulatoire, ceux de consultation ainsi que l’appareil administratif de l’Institut Curie. Afin de garantir la coordination des études et des travaux, l’usage de maquettes en Building Information Modelling (BIM) fait partie des innovations proposées par BG. «Des maquettes 3D, avec un haut niveau de précision et prenant en compte l’architecture, les structures et les fluides, sont développées pour ce projet», précise Xavier Rich. Cette visualisation de l’évolution des travaux permet de s’assurer du maintien des activités de l’Institut durant toutes les phases. Il est clair que «l’hôpital doit continuer de fonctionner en permanence durant le chantier», rappelle-t-il. Dans ce secteur très particulier et très exigeant qu’est l’hospitalier, BG participe déjà au projet d’extension et de transformation de l’hôpital de Fontainebleau avec les architectes de renom Brunet Saunier, près de Paris, ainsi que de plusieurs laboratoires.

IMAGES : A26 Architectures

(Article tiré du BG Magazine 2020, version actualisée sur le site)
X
X