Chatou et Gland en route vers la Smart City

Les villes de Chatou (FR) et de Gland (CH) ont demandé à BG d’élaborer une stratégie de développement des services intelligents. Pour chacune de ces communes, une feuille de route intégrant des innovations dans les domaines de la mobilité, de l’énergie ou encore du numérique a été développée pour répondre à leurs besoins.

Pour ces deux projets, le Groupe BG s’appuie sur le pôle Smart City (voir page 34) et sur un processus d’innovation bien ancré dans l’organisation pour mettre son savoir-faire pluridisciplinaire au service des futures Smart Cities.

Concrètement, dans un premier temps « nous avons réalisé des entretiens avec les responsables en charge des divers services et les dirigeants politiques des communes. Cela nous a permis de caractériser la situation actuelle et d’identifier leurs attentes », commente Reto Graf, Chef de l’Unité Infrastructures de Transports et Mobilité au sein de BG. Il précise ensuite que « cette démarche permet d’identifier et de comprendre les besoins de la ville pour ensuite pouvoir proposer des solutions sur mesure et établir une stratégie de développement des services intelligents en adéquation avec les attentes de la municipalité et des habitants ».

Pour Chatou comme pour Gland, plusieurs besoins ont été identifiés concernant la gouvernance, les infrastructures numériques, la gestion des données, la mobilité et l’énergie. Si les deux villes ont, selon leurs spécificités, des stratégies et des besoins différents, nous pouvons aussi y retrouver quelques points communs, principalement dans le domaine de la mobilité et de l’énergie. Dans le cadre du volet mobilité, tout un panel de services a été proposé : pistes cyclables, box sécurisés pour ranger les vélos, actions de communication pour développer les mobilités douces, stratégie mobilité automobile décarbonée, stationnement intelligent pour les voitures, etc.

Du côté de l’énergie, c’est principalement la gestion technique du bâtiment et l’éclairage public « intelligent » qui ont fait l’objet de propositions de la part de BG. En effet, pour répondre aux enjeux économiques et écologiques soulevés par les autorités politiques, « nous avons présenté des lampadaires évolutifs permettant l’installation future de capteurs intelligents, avec lesquels il sera possible de mesurer la qualité de l’air, la présence ou la détection de personnes, de places de stationnement, de bornes de recharge électrique et de bornes wifi », explique Loïc Lepage, chef de groupe Bâtiment, énergie et territoires au sein de BG. Cet outil multifonction pourrait donc répondre simultanément à de nombreuses problématiques environnementales et améliorer dans le même temps la qualité de vie des habitants.

L’utilisation des données et du numérique est également un point important mentionné dans la feuille de route. À Gland comme à Chatou, le suivi des données de consommation d’énergie et d’eau des bâtiments publics et privés permet de repérer facilement les dérives. « De telles données nous permettent d’identifier les causes de potentiels incidents et d’y apporter des solutions d’optimisation rapides et efficaces, qui entraînent une diminution de l’impact environnemental », explique Reto Graf.

Une fois les stratégies définies et les outils clés identifiés par BG en collaboration avec les acteurs locaux, une feuille de route a été remise à chaque municipalité. Les propositions de services intelligents sont donc désormais sur la table des autorités de Gland et de Chatou. BG pourra les accompagner dans la phase de concrétisation de ces propositions.

(Article tiré du BG Magazine 2021, version actualisée sur le site)
X
X